Confinement… déconfinement… état des lieux

L’été est déjà là. le déconfinement est terminé depuis presque deux mois… il est temps de revenir sur ces périodes troubles du confinement, du déconfinement et faire un état lieux de ma forme et de l’avenir… avec une vidéo vous retraçant tout ça…

C’est l’été. Le soleil brille, les vacances débutent et certains semblent déjà avoir oubliés depuis un moment déjà, qu’une certaine Covid s’était invitée en 2020… Mais bon… je ne polémiquerai pas ici. Je vais plutôt m’attarder sur mon petit nombril…

Alors qu’on parlait encore de la Covid comme d’une simple grippette, mon genou droit, lui, faisait connaissance avec le TFL, aussi appelé syndrome de l’essui-glace. En résumé, une inflammation sur le côté externe du genou sans doute provoquée par un exercice intensif en descente avec l’OSH Trail lors d’une séance d’essai, suivi d’un 22 km sur la montagne de la Loube (voir l’article et la vidéo) et enfin du Trail de Carqueiranne (voir l’article et la vidéo), alors que je sortais d’une phase de repos après mes deux 30 km de fin d’année… M’enfin… du coup réduction de la course et kiné et… le confinement.

Pendant le confinement, ben du coup repos pendant un mois. Fin mars début avril, je pense avoir eu le Covid de manière légère : oppression au niveau de la poitrine pendant 5 à 6 jours et essoufflement anormal pendant bien plus longtemps. Mais bon… tout doucement j’ai repris en mode « jogging » en respectant le rayon d’1 km autour de chez moi… Dur dur niveau essoufflement et même au niveau du moral. Quelques mois auparavant, j’arrivais à courir 4 à 6 h en solo et là, 1/2h c’était déjà un gros effort. Mais bon…

Et puis le jour du déconfinement est arrivé. J’ai enfin pu retrouver mes collines hyéroises et leurs sentiers, mon kiné. Presque le bonheur. Niveau kiné, 2 séances pour s’apercevoir que mon TFL semblait une histoire ancienne. En revanche, le souffle était toujours un problème, la motivation en dents de scie. Et puis, doucement, les sensations reviennent. L’essoufflement prononcé disparait et puis enfin… ma première sortie avec une vraie motivation, un vraie envie d’aller dans la colline… C’est d’ailleurs cette sortie qui est dans la vidéo en fin de cet article.

Sinon, pendant ces quelques mois « covidien », une nouvelle montre au poignet : une Xiaomi Amazfit Stratos V2 impressionnante d’autonomie et qui n’a rien a envié aux Garmin Fenix 5 ou similaires.
En ce qui concerne les achats, avec la réouverture des commerces, je suis allé soutenir mon magasin de running préféré, « Les Foul&es Hyères » avec une nouvelle paire de chaussures trail : New Balance Fresh Foam Hierro V5″… de supers sensations.

Depuis le déconfinement, j’ai aussi organisé trois sorties trail. Malheureusement, un accident s’est produit le jour de la fête des pères. Quelques points sur un genou pour la pauvre Pascale, mais elle est forte et reviendra quand son corps l’y autorisera (voir l’article et la vidéo de ce trail).

La forme reviendra progressivement, je n’en doute pas. Pas d’échéance en vue de toute façon. J’espère retrouver une forme suffisante en fin d’année pour faire un trail de 30 km, surement celui de Pichauris. Puis en 2021, mon premier 45 km avec le Marathon de la montagne de Lure, annulé cette année (tant mieux pour moi d’ailleurs) et bien plus loin, l’envie maso de m’aligner sur la SainteLyon… Mais bon… ça, c’est pour au moins 2022…

Je vous laisse maintenant avec la vidéo qui vous raconte tout ça en vous montrant de belles images 😉 Merci de partager à donf, commenter etc 😉

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire