L’expérience Marathon de Stéphanie

Elle aime le trail, elle aime la vie, elle aime le partage. Aujourd’hui elle a accepté de partager une expérience… son expérience sur Le Lièvre Trailer… Son premier Marathon…

Stéphanie sort des sentiers varois et nous livre son expérience sur le Marathon de Nice. Nous ne sommes certes pas dans le trail, mais les sensations, les émotions, auraient pu y être similaires. Mais le récit que Stéphanie nous livre ici, son défi personnel sur le Marathon de Nice, j’ai voulu le partager aussi avec vous car il est tellement empli d’émotion, de sincérité, d’amour… tout ce que j’aime…

« Ce dimanche, ce fut mon baptême marathonien. Quelle drôle d’aventure quand même quand on y pense. Moi qui ait la phobie du dossard, me voilà debout comme environ 5000 autres personnes, attendant l’autorisation de la préfecture pour prendre le départ, alors que les éléments naturels sont contre nous et se déchaînent. A ma grande surprise, à aucun moment je n’ai envisagé de renoncer.

Départ 8h39, pluie tropicale 8h40. Plus agréable toutefois que le vent à 100 km/h qui prendra le relai sur la dernière partie. Mon objectif depuis 10 semaines : terminer et ne surtout pas me blesser. Ainsi, aucun travail d’augmentation de vitesse. J’ai la vie devant moi pour m’améliorer. Résultat : 4h56 et aucune blessure à ce jour. Objectif atteint avec beaucoup de plaisir dans la préparation, hormis la lassitude des deux dernières semaines et les soirées un peu trop sages à mon goût (2 mois sans alcool pour limiter le risque inflammatoire ! ).

Courir 5h, ce fut pour moi avant tout une grande expérience intérieure, bien plus qu’une épreuve sportive. Un état second, durant lequel corps et esprit se dissocient pour mieux se compléter. Merci aux amis et copains qui m’ont soutenue tout le long, avec une mention spéciale pour Magali, Caroline et Franck que j’ai sentis tout le long du parcours avec moi pour m’encourager. Les notifications dans mes écouteurs qui me faisaient dire : c’est bon, ils sont là, et me faisaient sourire. Et à tous ceux qui ont eu une pensée et m’ont encouragée le matin et la veille du départ. Des petits signes qui deviennent grands durant le périple.

Et le meilleur pour la fin un immense merci à mon tendre et bel amour Xavier qui a su me faire croire suffisamment en moi pour que je me lance dans l’aventure, et qui m’a accompagnée et soutenue  tout le long de la préparation. Sans toi, rien n’aurait été possible. Mes fameuses larmes de joie n’auraient pas coulées. Avec toi, tout est meilleur.« 

Stéphanie

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire