Trail dans la réserve de Mantet – Pyrénées Orientales

Nous sommes en plein confinement COVID-19. Du coup, je vous propose un petit retour en arrière, histoire de s’aérer l’esprit sur les hauteurs. Août 2019, une sortie en solo dans la belle réserve de Mantet, dans les Pyrénées Orientales. Ma toute première sortie trail en montagne à des altitudes au-dessus de 2000 m… un pur régal de trailer. En plus, le jour où j’ai tourné cette vidéo que vous visionnerez en fin d’article, les conditions météo étaient au top…

Fin Août 2019, j’ai profité d’un séjour chez mes parents pour m’offrir ma toute première sortie trail solo en montagne, 22,5 km pour 1200 m de dénivelé à des altitudes au-dessus de 2000 m.

Le soleil se lève à peine. Je pars du tout petit village de Mantet, un cul-de-sac entre Perpignan et Andorre. Le départ s’effectue en remontant un petit torrent. Devant moi, quasi 7 km de montée et 920 m D+. L’ascension se fait sur un single avec une vue toujours relativement dégagée. J’imagine qu’en plein été, il doit y faire très chaud.

C’est un pied total d’être là, seul, à marcher à un bon rythme, mais pas trop non plus, car le tracé et le sol me sont totalement inconnu… il faut que je m’économise pour terminer correctement.

Dans une partie un peu plus boisée, le parcours passe par le Refuge de l’Alemany avant de très vite arriver dans une zone de paturage dans laquelle je croise des vaches… Il faut dire que ça faisait un moment que j’entendais leurs cloches. Tellement agréable. Au loin, je devine le sommet de l’ascension. Le dernier kilomètre est bien plus pentu, caillouteux, sec. Je regarde en haut et j’aperçois le poteau indicateur que je voyais depuis tellement loin.

Il est enfin là le sommet libérateur, la Portella del Mantet, 2412 m d’altitude. Il fait un temps magnifique. A l’Est, le Canigou se détache. Le point de vue à 360° est magnifique.

Après une petite pause ravito, je repars dans le vaste espace herbeux. Je ne croise que deux randonneurs. J’ai l’impression d’être seul au monde, quel plaisir. Je cours sur le petit single qui serpente pour ensuite faire un petit détour vers le point culminant de ma sortie, le Roc Colom à 2507 m d’altitude. Je ne traine pas trop, car quelques nuages sombres me font craindre un éventuel orage.

J’arpente cette vaste étendue herbeuse qui n’en finit pas pour enfin attaquer la descente vers le Col de Mantet que j’avais grimpé quelques années auparavant en vélo. La descente est plutôt bonne. Sur la fin, le parcours passe en forêt. Grosse prudence entre roches et racines.

C’est après une dernière descente assez raide que j’arrive dans le petit village de Mantet où je m’offre une bière locale de récupération dans le seul petit commerce du coin. Ben quoi… on ne se laisse pas abattre.

Je rêve déjà à d’autres monts… Je vous laisse maintenant avec la vidéo qui est bien plus parlante et visuelle que cet article 🙂

Je peux vous faire parvenir le fichier GPX du parcours. N’hésitez pas à me le demander par la voie que vous voulez (en haut à gauche du blog : « suivre »).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire